• Page Facebook

  • Catégories

  • Archives

Une antisèche pour Sarkozy

Militons !

Au programme d’une de mes UE cette année : « Toujours aimer, toujours souffrir, toujours mourir ; de la passion amoureuse à la folie érotique » par P. Dandrey. Pour support, nous étudions Phèdre de Racine, La Princesse de Clèves de Mme de Lafayette, Partage de Midi de Claudel et Le ravissement de Lol V Stein de Duras.

Les multiples noms, et le contexte historique de La Princesse de Clèves peuvent dérouter, voir rebuter (notre cher président par exemple). Alors pour faciliter votre lecture, ou raviver votre mémoire, voici quelques petits « arbres généalogiques » faits maison !

L’histoire fictive de la Princesse de Clèves prend place dans un contexte historique réel. La mort du roi Henri II, un des passage clé du roman par exemple, se passe lors du double mariage entre le Duc de Savoie et Marguerite (soeur du roi) et Philippe II (roi d’Espagne) et Elisabeth (fille du roi)… Vous suivez ? Parfois les personnages sont appelés de manière différente : « le dauphin » pour François II entre autres.

Dans ce contexte historique s’insinue, et de plus en plus au fil du roman, l’histoire intime de la Princesse de Clèves. Voici un petit récapitulatif : fille de Mme de Chartres et donc d’abord appelée Mlle de Chartres, elle est ensuite mariée à M de Clèves, et tombe sous le charme du jeune M de Nemours…

Pour M de Clèves et Mme de Clèves, je me suis inspirée des visages de Marina Vlady et Jean Marais, les acteurs du film La princesse de Clèves de Delannoy.

J’espère que ça vous incitera à lire -ou regarder ce nouveau symbole anti-sarkoziste ! : )

____________________________________________________________

édit : à la suite de plusieurs questions concernant le rapport entre Sarkozy et la princesse de Clèves

Sarkozy avait déclaré ridicule qu’on pose une question sur cet ouvrage en culture générale dans un concours d’administration. Il ajoutait paraît-il n’avoir pu finir le livre… Le mépris dont il fit preuve souleva l’indignation des intellectuels, des universitaires et la princesse de clèves devint un symbole d’opposition face aux réformes universitaires de la droite_ et d’une politique néolibérale de plus en plus « people ».

http://www.marianne2.fr/Sarkozy-va-en-bouffer,-de-la-Princesse-de-Cleves_a175240.html

Previous Post
Leave a comment

10 Comments

  1. Fafou

     /  1 juin 2010

    Sur ce superbe arbre généalogique, j’apprends que Diane de Poitiers était la maîtresse de Catherine de Médicis … Fichtre ! Diantre ! Bigre !

  2. maudida

     /  2 juin 2010

    Fafou : et voilà j’attendais que quelqu’un se rende compte du seul petit défaut de cet arbre … :p Diane de Poitiers est donc la maîtresse d’Henri II et pas de Catherine de Médicis (en tout cas jusqu’à preuve du contraire). Mais il m’était difficile de placer Henri II entre elles deux, à moins de bousculer toute la configuration.

  3. Esméralda

     /  22 mai 2011

    Merci pour cet arbre très bien fait. et rassurez vous on comprend très bien.

  4. saubiez

     /  7 décembre 2011

    c’est géniale ce que vous avez fait; il est très bien réussit et cela m’aide mieux à comprendre cet ouvrage :) merci encore

  5. maudida

     /  8 avril 2013

    Esméralda & saubiez : contente que ça puisse servir, merci pour les encouragements :)

  6. Sabrnia

     /  25 septembre 2013

    Merci infiniment, j’adore me plonger dans un bouquin avec un travail préalable sur le contexte historique. Contexte qui est carrément indigeste en préface.

  7. aurelie

     /  29 novembre 2014

    cet arbre généalogique m’a beaucoup aidé mais il me semble que vous avez oublié de préciser que le vidame de chartres est le frère de mme de chartres :)

  8. maudida

     /  4 janvier 2015

    Mais oui vous avez raison…! Si je refais cet arbre un jour je veillerai à ne pas l’oublier.
    Merci pour votre commentaire ! :)

  9. pa76tr51&*

     /  6 juin 2015

    C’est super bien!!!! Merci <3

  10. pa76tr51&*

     /  6 juin 2015

    C’est super top!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>