• Page Facebook

  • Catégories

  • Archives

Opéra à Berlin

Cette semaine, j’ai eu la chance d’assister à la première de Orlando, un opéra baroque de Haendel au Komische Oper Berlin (avec champagne offert à l’entrée et rencontre avec chef d’orchestre, metteur en scène et assistance de production à l’issue du spectacle !)

Nous avons assisté à une mise en scène contemporaine pendant laquelle était utilisée pour la première fois la nouvelle traduction « modernisée » du livret de l’opéra. Ainsi la jeune bergère se retrouvait propriétaire d’un camping car, Zoroastre l’éclairé un illuminé s’adonnant volontiers à des drogues… Le metteur en scène a également choisi de ne pas travestir ses solistes femmes interprétant des rôles d’hommes.  Orlando sort son rouge à lèvre avant de partir au combat, le jeune Medoro affiche une sensualité ultra féminine…  Mais loin de fausser la compréhension de l’histoire comme s’en plaignirent certains spectateurs lors de la rencontre spectateur / artistes, cette mise en scène a au contraire réactualisé très intelligemment l’histoire tragi-comique d’Orlando.

Comment faire passer le côté comique des amours malheureuses du guerrier Orlando, comme le souhaitait l’opéra déjà à l’époque ? La mise en scène utilise des clins d’oeils d’actualité sans avoir peur d’utiliser films, jurons, ironie… en accord avec une interprétation musicale de qualité. Les instruments sont d’époque, l’interprétation des solistes très juste.

A ceux qui ne vont jamais à l’opéra, parce qu’ils ont peur que cela ne soit pas compréhensible : ce type de spectacle est au contraire extrêmement facile à suivre, toujours surtitré dans les grands opéras (ici nous pouvions même choisir la langue !). L’histoire, même compliquée et pleine de rebondissement devient claire par les efforts de mise en scène. Les décors  (idem dans des mises en scène contemporaines !) sont souvent très impressionnants. Je vous conseille vivement de tenter l’expérience et de vous laisser emporter par l’histoire, la musique grâce à des prix qui  sont très favorables aux jeunes (entre 5 euros pour les courageux debouts et 20 euros des bonnes places). Qu’on ne voit plus que des spécialistes et des vieillards à l’opéra, et qu’on cesse enfin le mythe selon lequel ces spectacles s’adressent aux connaisseurs !

Pour ceux qui auraient l’occasion de se rendre à Berlin, Orlando se joue en septembre !

Previous Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>