• Page Facebook

  • Catégories

  • Archives

Une famille de fleuristes devient mon grand mécène… !

Quand j’étais en erasmus à Bologne, je m’achetais souvent des freesias ou des tulipes, toujours dans la même boutique. Derrière l’immense et maléfique APPLE STORE de Bologne se cache l’Orto Flora où l’on trouve fleurs, savons et décorations artisanales. La grand-mère, minuscule et souriante, s’occupe des petits bouquets ; la mère de la vente et  la jeune fille donne des conseils pour les jardins et potagers. Leur vieux labrador « Whisky », traîne toujours dans les jambes des clients. Les mois passant, je revenais souvent les voir : ils représentaient un peu mon idéal de famille italienne.

De retour à Bologne, j’essaie de vendre un peu de dessins mais ce n’est pas facile : mes amis, ma famille me font bien certaines commandes, mais je suis curieuse de voir si de complets inconnus seraient intéressés. Quelques jours avant la saint valentin me vient une idée : je vais faire de petits billets que je proposerai à ma fleuriste ! Ainsi commença mon tout premier « mécénat », car on peut désormais trouver chez eux mes dessins, en « offerta libera » (les clients mettent ce qu’ils veulent dans un vase).

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Quelques dessins pour la Saint Valentin (eh oui c’est niais et fleuri…) !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Quelques semaines avant le 8 mars, la Journée de la femme (en italien « Festa della donna »), la fleuriste m’a conseillé de faire des billets pour l’occasion. Au début je ne comprenais pas vraiment quoi faire : je pensais faire des dessins avec des phrases de féministes connues ou illustrer certaines revendications. On m’a ensuite expliqué qu’en Italie, cette journée est plutôt comme la fête des mères : les hommes offrent des fleurs, souvent du mimosa à leurs collègues, amies, femmes… Oui c’est triste. Mais bon ! du coup j’ai un peu changé ma thématique en essayant de ne pas faire de choses trop ridicules (pas toujours évident de célébrer « la femme » sans la stigmatiser !).

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

La fleuriste m’a proposé de faire une affiche assortie à sa composition en vitrine, jaune et verte ! Je les ai représentées toutes les trois, la grand-mère, la mère et la fille au milieu des fleurs. Son installation avait un peu une esthétique à la Demy dans les Demoiselles de Rochefort, j’étais TRES contente !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

(j’aime beaucoup les roses dans les tubes à essais…!)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>