• Page Facebook

  • Catégories

  • Archives

Le jardin secret, Frances H. Burnett

(traduction de l’anglais par Antoine Lermuzeaux)

« C’était l’endroit le plus charmant et le plus mystérieux que l’on pût imaginer. Les murs élevés qui le fermaient étaient entièrement tapissés de rosiers grimpants, sans feuilles, mais si touffus que leurs tiges s’enchevêtraient. Le sol était recouvert d’une herbe épaisse, brunie par l’hiver. D’autre rosiers y poussaient ; peut-être certains d’entre eux étaient-ils morts pour n’avoir par été entretenus. Mary découvrait aussi un grand nombre de rosiers-tiges ; leurs branches avaient tant grandi qu’on aurait dit de petits arbres. »

le jardin secret illustration maudissime

« Mary se doutait depuis longtemps que ce jardin ne ressemblerait à aucun autre, et elle ne s’était pas trompée, mais elle ignorait que cet endroit serait plus beau, plus étrange et plus mystérieux que tout ce qu’elle avait jamais vu au monde. (…) Elle portait toujours sa corde enroulée à l’épaule ; l’idée lui vint de faire le retour du jardin, tantôt en sautant, tantôt en marchant, en s’arrêtant de temps en temps pour poursuivre son exploration… (…) Non loin de là, on pouvait encore distinguer le dessin d’un parterre de fleurs : de petites pousses clairsemées mouchetaient le sol de points verts pâle. »

Leave a comment

2 Comments

  1. Eric

     /  30 septembre 2014

    TROP TROP BEAU !
    MAGNIFIQUE !!!

    Et les deux i à grandii sont trop mimi ;-)

  2. maudida

     /  30 septembre 2014

    merci beaucoup !
    Deux « i » corrigés ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>