• Page Facebook

  • Catégories

  • Archives

Deux ans, vingt-huit mois et huit nuits

Rushdie

« L’histoire se déroule sur une période de deux ans, huit mois et vingt huit nuits (les 1001 nuits) au cours desquels une guerre des mondes fait rage. (…) Heureusement une grande princesse des jinns, Dunia, qui fut autrefois l’amante dans l’Andalousie du Moyen-Age d’Ibn Rush (Averroès) et qui a encore gardé quelques faiblesses pour l’humanité, décide de contrecarrer leurs ignobles projets. Huit cent ans plus tard, elle revient donc sur terre pour mobiliser contre eux certains de ses arrière-arrière-arrière etc. petits enfants… (…) Le quatrième qui joue le rôle principal dans le roman est un jardinier, natif de Bombay, habitant New York, M. Geronimo. Il a au début du livre été frappé par une des nombreuses « étrangetés » causées par l’arrivée des jinns : il se trouve en état de lévitation.  »

 

Lire la suite de la critique de Claude Grimal sur  Deux ans, vingt-huit mois et huit nuits , de Salman Rushdie.

Une illustration publiée dans la revue En attendant Nadeau.

Previous Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>