• Page Facebook

  • Catégories

  • Archives

Les amours de Céladon et Astrée

Delphine Denis a publié cette année le second tome de la première édition critique intégrale de l’Astrée, le premier des grands récits à l’époque où la France répare les plaies nées des guerres de Religion.

L’occasion de se replonger dans les infortunes des célèbres amants :
« De fortune, ce jour l’Amoureux Berger s’estant levé fort matin pour entretenir ses pensées, laissant paistre l’herbe moins foulée à ses troupeaux, s’alla s’asseoir sur le nord de la tortueuse rivière de Lignon, attendant la venue de sa belle Bergere (…) Elle venoit apres assez lentement, & comme on pouvoit juger à ses façons, elle avoit quelque chose en l’ame qui l’affligeoit beaucoup & la ravissoit tellement en ses pensées, que fust par mégarde ou autrement, passant assez prés du Berger, elle ne tourna pas eulement les yeux vers le lieu où il estoit (…) Celadon sans y prendre garde, croyant qu’elle ne l’eust veu, & qu’elle l’allast chercher où il avoit accoustumé de l’attendre, rassemblant ses brebis et sa houlette, les chassa apres elle (…). »

Astree_illustration

 

Détail

Capture d’écran 2016-11-30 à 17.47.45

 

Illustration parue dans En Attendant Nadeau. Découvrez la critique de Christian Mouze, joliment intitulée « Le Pays doux ».
À voir aussi : la magnifique adaptation de Rohmer Astrée et Céladon.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>